> Tutorial de Sculpture Contemporaine appliqué à WTB

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Raphaël Denis, WTB-tutorial

Notice technique de construction pour sculpture monumentale
.

Une palette reçoit des marchandises plastifiées jusqu’à ce que leur accumulation en hauteur dessine une tour dont le sommet semble inatteignable : la WTB (World Tower of Babel).

Par sa forme et en dépit de son caractère branlant et absurde, la structure rappelle évidemment les bâtiments qui ont signalé l’émergence de la société urbaine liée à la modernité industrielle. Elle s’identifie toute entière à la société de consommation, dont la vacuité se cache sous les dehors les plus lisses, tout en rappelant, par ses proportions et ses lignes, sa forme et sa fierté, les silhouettes les plus primitives de l’histoire de l’art que sont la pierre dressée et le totem. Les matériaux standardisés qui la composent, symboles d’une consommation pratique et rationalisée, employés à profusions par les industries, n’ont ici de vocation qu’à se représenter eux-mêmes, à l’image d’un art arrogant et opaque, qui choisit et impose des objets inattendus.


.

.

Si la WTB peut apparaître comme un symbole ironiquement viril et colonisateur – vecteur d’un modèle universellement répandu et aujourd’hui lourdement remis en cause, presque dépassé –, elle est également un schéma susceptible d’être approprié à travers le monde. La réalisation d’un tutorial, réflexion minutieuse transcrite a posteriori sur sa construction, à la façon d’une notice technique, offrant des plans ayant la rigueur d’une planche anatomique et des commentaires traduits dans les langues les plus répandues, permet en effet la mise en place d’un transfert de technologie. Cette notice matérialise le travail manuel, censé être à la portée du plus grand nombre, nécessaire à la construction de la tour. Sur le modèle d’un plan de montage Ikea, ce didactitiel permet de construire et de posséder sans achat autre que celui des matériaux de base un exemplaire de sculpture monumentale qui pointe et condense certains aspects de la société de consommation.
.
.
.
.
.
.